Image: HB Antwerp – Anvers

Un autre diamant record va-t-il bientôt arriver à Anvers? La société diamantaire HB Antwerp a signé un contrat avec le producteur Lucara. La société minière canadienne enverra toutes les grosses pierres directement à Anvers. Grâce à une technique spéciale, l’entreprise peut voir à l’avance combien de diamants peuvent être extraits des pierres brutes.

En 2016, le Lesedi La Rona brillait au MAS. Avec ses 1.109 carats, il était le plus gros diamant brut du monde, de la taille d’une balle de tennis. À l’époque, on avait attribué à cette pierre exceptionnelle une valeur de détail de quelque 60 millions d’euros, soit plus que le coût de construction du MAS.

La pierre, finalement vendue pour 45 millions d’euros et depuis taillée en 23 diamants, provenait de la mine de Karowe au Botswana. La société minière concernée, la société canadienne Lucara, a conclu un accord avec la société diamantaire HB Antwerp selon lequel, dorénavant, toutes les grosses pierres seront acheminées directement à Anvers.

Technologie de pointe

Ce sont tous des diamants de plus de 10,8 carats (2,16 grammes)“, explique Margaux Donckier, porte-parole de HB-Anvers. “Nous avons beaucoup investi dans la technologie au cours au cours des derniers mois pour scanner, analyser, mesurer et tailler ces grandes pierres. Toutes les pierres seront taillées dans la nouvelle installation de production du Beurs voor Diamanthandel, au cœur du quartier diamantaire d’Anvers.

Qu’est-ce que cet accord a de si spécial? “Normalement, en tant que négociant, on achète des pierres brutes au producteur de manière assez spéculative et on espère en tirer des diamants. Avec notre technologie, nous pouvons voir à l’avance exactement combien de diamants nous pouvons en tirer. Nous établissons le prix avec précision et gardons une commission pour nos coûts. De cette manière, la chaîne est beaucoup plus transparente. Au final, les bénéfices sont plus importants, y compris pour le gouvernement du pays d’origine.

Selon Donckier, leur technologie conduit à de bons résultats. “À partir d’une pierre qui, à première vue, semble contenir des imprécisions, nous pouvons régulièrement tailler des diamants extrêmement clairs ou purs malgré tout.

Super mine

Avec cet accord, Anvers semble assuré d’avoir des diamants de qualité et de grande taille. “C’est une bonne nouvelle“, estime Karen Rentmeesters, de la structure de coordination du secteur du diamant AWDC. “La mine de Karowe est peut-être le plus grand producteur de gros diamants, avec beaucoup de diamants exceptionnellement gros et purs, avec peu d’incertitudes. Elle est pionnière dans la dernière technologie de scannage, qui permet de repérer plus tôt les grosses pierres. Cela permet de moins les briser.

Une telle initiative porte ses fruits. Chaque semaine, nous voyons arriver un gros diamant de plus de 100 carats. La durée de vie de la mine a récemment été prolongée de 25 ans.

Anvers a vu beaucoup d’activités de taille partir ces dernières décennies vers des pays à bas salaires comme l’Inde. Pour les pierres les plus grandes et les plus chères, Anvers reste compétitif.