Une Passion & Un Engagement

Dès son jeune âge Sylvain Goldberg a toujours pratiqué le sport intensément. Il a été particulièrement actif dans le karaté. Vous avez certainement déjà des images mentales associées à la pratique de cet art martial. Permettez-moi de vous dépeindre succinctement ce sport.

Le karaté est basé sur des techniques de percussion utilisant l’ensemble des armes naturelles du corps (doigts, mains ouvertes et fermées, avants bras, pieds, tibias, coudes, genoux, tête, épaules …) en vue de bloquer les attaques adverses et/ou d’attaquer.

Mais il ne s’agit ni d’un jeu de points, par catégorie de poids, ni de démonstrations voyantes. Le karaté est un art martial et un mode de vie qui forme son praticien à être pacifique; quand le combat est inévitable, il aiguille le pratiquant à éliminer son adversaire d’un seul coup.

Un tel exploit nécessite de la force, de la vitesse, de la concentration ainsi qu’un fort degré de maitrise. Les aspects physiques ne forment qu’une partie de la pratique; ils constituent seulement le véhicule, non pas le voyage lui-même.

Focus & Contrôle

Dans le véritable karaté, le corps, l’esprit – la personne tout entière –  doit être développé de concert. Le praticien apprend à contrôler ses mouvements. Mais bien plus important encore, apprend à lâcher prise.

Le karatéka sait effectuer les techniques sans y penser, reste attentif sans avoir à se concentrer sur une seule chose. En substance, le corps se souvient comment agir et bouger, l’esprit se souvient de sa façon d’être. C’est la faculté d’un individu à se déconnecter pleinement de la pensée et à ressentir son corps sans tension. Cette unité harmonieuse de l’esprit et du corps est intensément puissante. Même la plus grande force physique et l’habileté ne peuvent pas rivaliser avec la puissance de cette intégralité.

Le résultat du vrai karaté est donc une action naturelle sans effort, une confiance en soi, de l’humilité, une ouverture au monde et une profonde tranquillité, grâce à cette unité parfaite de l’esprit et du corps.

Discipline

La passerelle entre les objectifs et les réalisations

La plupart des gens veulent éviter la douleur, et la discipline est généralement douloureuse

Que ce soit au combat ou au travail, ma discipline est impitoyable!

Tenacité

Ma puissance réside surtout dans ma ténacité.

Ténacité pour terminer le travail

La chose la plus difficile est la décision d’agir, le reste est simplement la ténacité.

Fitness

Maîtriser et renforcer le corps, peaufiner l'esprit

Mens sana in corpore sano

La pratique met de l’intelligence dans vos muscles

Sylvain Goldberg est ceinture noire en karaté

Dans le domaine des arts martiaux, les ceintures de karaté et leurs couleurs jouent un rôle important pour distinguer les compétences des pratiquants. Étant donné que chaque compétence a son propre classement, ce sport présente ses rangs en termes de couleurs associées au niveau de l’expertise. Les couleurs de ceinture les plus génériques sont le blanc et le noir. Le blanc est le symbole du débutant, représentant le rang le plus bas. Alors que le noir est le symbole du véritable expert.

La ceinture noire signifie le plus haut rang d’acquisition de compétences en karaté. Une fois qu’un étudiant se voit attribuer la ceinture noire, ceci n’exprime pas nécessairement qu’il, ou elle, maîtrise l’ensemble des compétences de cet art martial. Cela signifie uniquement que l’étudiant est prêt à relever les défis de la formation plus avancée.

Le temps qu’il faut pour obtenir une ceinture noire en karaté dépend du dévouement de l’étudiant et des normes de l’école d’arts martiaux qui délivre cette ceinture noire. Un karatéka adulte qui assiste aux leçons deux fois par semaine, et ce sur une base régulière, peut espérer atteindre sa ceinture noire dans un délai d’environ cinq ans. Une ceinture noire est, comme signalé plus haut, une indication que l’étudiant est prêt à s’attaquer à une formation encore plus avancée. Il faut aux maîtres de karaté environ 20 ans de formation continue pour atteindre le niveau de cinquième dan. Chaque rang successif de la ceinture noire exige de nombreuses années d’études supplémentaires. Un sixième dan exige six années de formation, un septième dan nécessite sept ans de plus, et ainsi de suite. Les rangs pour les maîtres de karaté peuvent aller jusqu’au dixième dan, bien que cela soit extrêmement rare.

“En tant que pratiquant de karaté, je comprends l’importance de l’entraînement, la condition physique, la discipline et la ténacité.”

Le karaté à Maccabi Anvers

Sylvain Goldberg a suivi la majeure partie de sa formation de karaté au Maccabi à Anvers. Par la suite, il est devenu le président du département de karaté de cette association. Sa présidence de la division de karaté a duré 12 ans. Durant cette période, Sylvain a été sollicité, par le comité de direction du club, d’en devenir son président général. Le Maccabi étant un club traditionnellement engagé dans de nombreux sports différents. Il a accepté d’en prendre la présidence, sur base de bénévolat. Il s’est livré à cette tâche 10 ans de suite.

Les parallèles entre le business et cet art martial

Il ne faut pas chercher loin pour déceler des parallèles entre la pratique des affaires et les différentes facettes du karaté.

  1. Shotokan-karate-150x300Base – Partons-nous sur de bonnes bases: nos connaissances, nos processus, nos relations, nos cibles, nos buts, etc?
  2. Kata – Est-ce que nous transformons nos bases en de structures qui contribuent à notre progrès, à adéquatement façonner ce que nous accomplissons, à structurer nos compétences, à vérifier et perfectionner en permanence tout ce que nous entreprenons?
  3. Kumite – Est-ce que nous mettons en place nos structures de façon à ce que nous soyons en mesure de dominer nos concurrents, sachions où cibler nos efforts, comment défendre nos ressources, développer et perfectionner ce que nous avons, de façon à être toujours plus efficace?
  4. Kime – Comprenons nous comment exploiter nos moyens au maximum? Y a-t-il des atouts que nous pouvons combiner de façon innovatrice, dans le but de forger plus de résultats, rendre un meilleur service, obtenir une plus grande satisfaction, réaliser une plus forte croissance … etc?
  5. Contrôle – Avons-nous correctement évalué notre position, ainsi que celle de nos concurrents? Est-ce que nous déchiffrons et comprenons leurs mouvements? Pouvons-nous mettre en œuvre des stratégies qui comportent le moindre risque de blessure? Sommes-nous prêts à prendre les risques inévitables pour gagner?

Lorsque j’ai obtenu ma ceinture noire, mon maître m’a dit: ‘Voici arrivé le temps où tu commenceras à apprendre.’ Peu importe quelle durée nous ayons déjà été en affaires, nous pouvons toujours nous perfectionner, à condition que nous soyons prêts à tirer des leçons de ce nous avons fait par le passé et appliquer dorénavant ces enseignements.