Sur terre, les diamants sont considérés comme précieux, entre autres parce qu’ils sont assez rares: la teneur en diamants de la planète est d’environ 0,001%. Mais sur d’autres planètes de l’univers dites “diamantifères” ou planètes en diamant, les diamants peuvent être aussi communs que les pierres ordinaires.

Selon de nouvelles recherches publiées dans le Planetary Science Journal, les planètes ayant un rapport carbone/oxygène élevé – connues sous le nom d’exoplanètes à carbure – pourraient former de grandes quantités de diamants si ces planètes contiennent également de l’eau.

Les chercheurs à l’origine de cette découverte, une équipe de l’Université d’État de l’Arizona et de l’Université de Chicago, ont découvert que certaines planètes peuvent produire d’énormes quantités de diamants sous une chaleur et une pression élevées, comme celles qui se trouvent à l’intérieur de la Terre. A tel point, en fait, qu’ils sont principalement constitués de ce matériau.

Il y a environ 100 milliards de planètes dans notre galaxie et 100 milliards de galaxies dans l’Univers.” déclare Harrison Allen-Sutter, auteur principal et assistant diplômé de l’école d’exploration de la terre et de l’espace de l’État de l’Arizona. “Même si les planètes diamantées ne sont qu’une sur un milliard, la taille presque insondable de l’univers signifie qu’il pourrait encore y avoir des milliards de planètes diamantées dans l’univers.

Ces mondes, connus sous le nom d’exo-planètes en carbure, contiennent beaucoup plus de carbone que la Terre. On pense également que ces planètes contiennent, à proximité de leur noyau, du carbure de silicium fondu, une molécule composée de silicium et de carbone.

En simulant les conditions sur une telle planète en laboratoire, les chercheurs ont confirmé que si la chaleur et la pression deviennent suffisamment extrêmes – et si une planète a de l’eau – le carbure de silicium peut être converti en cristaux de silicium et de carbone super-comprimé, également appelés diamants.

A la fin du processus, l’acier avait en effet été transformé en diamants et en dioxyde de silicium – comme l’avaient prédit les chercheurs. C’était une confirmation qu’il est effectivement possible que des planètes de diamants existent.

Ces exo-planètes sont différentes de tout ce qui existe dans notre système solaire“, a déclaré Allen-Sutter dans un communiqué de presse. C’est parce que les planètes riches en carbone ne peuvent exister qu’à proximité d’étoiles ayant un rapport carbone/oxygène relativement élevé, ce qui fait défaut à notre Soleil.

Les planètes en diamant, à supposer qu’elles existent, auraient un environnement hostile: les chercheurs ont dit que leurs atmosphères devraient être riches en méthane et autres gaz à faible teneur en oxygène. De plus, les planètes seraient trop difficiles à rendre géologiquement actives – une propriété qui maintient la température stable.

Pour ces raisons et d’autres encore, les planètes en diamant ne sont pas susceptibles d’abriter la vie.