Les ventes de bijoux et de montres de LVMH ont augmenté au premier trimestre, stimulées par l’intégration de Tiffany & Co. dans les chiffres pour la première fois.

Les revenus de la catégorie ont augmenté de 138% en glissement annuel pour atteindre 1,88 milliard d’euros (2,24 milliards de dollars) pour les trois mois se terminant le 31 mars, a indiqué la société. Il s’agit du premier trimestre qui inclut les revenus de Tiffany, qui a été rachetée par le conglomérat français du luxe en janvier.

LVMH a également bénéficié d’une comparaison favorable avec la même période en 2020, qui avait été impactée par des fermetures mondiales dues à la pandémie de coronavirus. Les ventes ont augmenté de 1% par rapport au premier trimestre 2019.

Le trimestre a marqué pour la première fois l’intégration de la maison de joaillerie iconique Tiffany & Co, qui a connu un excellent début d’année“, a déclaré LVMH.

LVMH a également enregistré une solide performance chez Bulgari, qui a lancé sa nouvelle collection Serpenti Viper, ainsi que de nouvelles offres chez Chaumet et Fred. Un partenariat entre la marque de montres TAG Heuer et Porsche a également renforcé le segment, selon LVMH.

Les ventes du groupe au premier trimestre – y compris les bijoux, les vins et spiritueux, la mode et les cosmétiques – ont augmenté de 32% sur un an à 13,96 milliards d’euros (16,6 milliards de dollars), et de 8% par rapport à 2019.

Les États-Unis et l’Asie ont enregistré de bonnes performances, tandis que les marchés européens continuent de souffrir des fermetures et des restrictions de Covid-19. Cependant, LVMH pense que la croissance sera soutenue tout au long de l’année.

Dans un contexte qui reste turbulent, LVMH est bien armé pour s’appuyer sur la reprise espérée en 2021 et retrouver une dynamique de croissance pour l’ensemble de ses activités“, indique l’entreprise.