Les ventes de brut de De Beers ont augmenté en décembre, bien qu’à un rythme plus lent que les mois précédents, grâce à la demande soutenue du commerce de détail à l’approche des fêtes de fin d’année.

Le dernier cycle de vente de l’année a rapporté 440 millions de dollars, soit une hausse de 3 % par rapport aux 426 millions de dollars enregistrés par la société minière l’année précédente. Toutefois, ce chiffre est inférieur de 5 % aux 462 millions de dollars du cycle de novembre.

La demande positive des consommateurs pour les bijoux en diamant, alors que nous entrons dans la saison des fêtes de fin d’année, soutient la poursuite des commandes de détail de diamants taillés provenant du secteur intermédiaire de l’industrie du diamant“, a déclaré Bruce Cleaver, PDG de De Beers. “Cela a permis de soutenir la demande croissante de diamants bruts De Beers au cours de notre dernier cycle de vente en 2020.”

Les ventes sont en hausse pour la quatrième fois consécutive chez De Beers, les chiffres incluant la vue de la semaine dernière ainsi que les recettes des enchères. La société a augmenté les prix de 1 à 2 % sur certains articles pour lesquels elle a observé une bonne demande – à savoir 0,75 carat brut et plus. De Beers a également modifié les gammes qu’elle proposait, selon des initiés du marché.

Les prix des petits diamants sont restés pratiquement inchangés, car le marché des diamants taillés de moins de 0,50 carat est actuellement plus faible, ont ajouté certaines sources.

Bien que l’industrie du diamant termine l’année sur une note positive, nous devons reconnaître les risques que la pandémie actuelle de Covid-19 fait peser sur la reprise du secteur, tant pour le reste de l’année qu’en 2021“, a averti M. Cleaver.