Les ventes de bijoux en fin d’année aux États-Unis ont chuté d’un peu plus de 4 %, même si les ventes en ligne de la catégorie ont nettement augmenté.

Les ventes de bijoux en ligne en fin d’année ont augmenté de 45 % sur la période prolongée, selon les données de Mastercard SpendingPulse, qui a suivi les achats du 11 octobre à la veille de Noël. Le progrès des dépenses numériques n’a pas pu compenser la diminution de la fréquentation des magasins.

Les ventes au détail de toutes les catégories de produits – à l’exception des voitures – ont augmenté de 3 % d’une année sur l’autre. Le total des achats en ligne a augmenté de 49 % par rapport à la même période il y a un an, représentant 20 % du total, contre 13 % en 2019.

Entre-temps, les ventes totales de fin d’année pour la saison traditionnelle du 1er novembre au 24 décembre ont augmenté de 2,4 %, tandis que les ventes numériques ont progressé de 47 %.

Les consommateurs américains ont bouleversé la saison de fin d’année en redéfinissant la notion de ‘chez soi pendant les fêtes’ d’une manière unique en 2020“, a déclaré Steve Sadove, conseiller principal de Mastercard. “Ils ont fait leurs achats de chez eux pour chez eux, ce qui a entraîné une croissance record du commerce en ligne. Et les consommateurs ont fait leurs achats plus tôt que jamais. Cette augmentation était une ode à la période de fin d’année et à la dynamique des détaillants et des consommateurs“.

L’ameublement de la maison a augmenté le plus d’année en année pendant la période de dépenses prolongée, avec une augmentation globale de 16 % et de 31 % en ligne, tandis que les achats d’articles d’amélioration de l’habitat ont augmenté de 14 % dans l’ensemble et de 80 % en ligne. Les produits de luxe, à l’exception des bijoux, ont diminué globalement de 21 %, l’habillement enregistrant la plus forte baisse, soit 19 %. Les ventes dans les grands magasins ont chuté de 10 %.

Le chiffre d’affaires de fin d’année n’a pas été à la hauteur des prévisions de la National Retail Federation (NRF), qui prévoyait une augmentation de 3,6 % à 5,2 % pour la période novembre-décembre. Les ventes de fin d’année ont augmenté en moyenne de 3,5 % au cours des cinq dernières années. Le week-end de cinq jours de Thanksgiving, qui comprenait le Black Friday et le Cyber Monday, a également été décevant et a diminué de 14% par rapport à l’année dernière, selon la NRF.