Durabilité dans le commerce diamantaire. Le commerce diamantaire du Botswana a occupé le devant de la scène dans le dernier épisode d’un documentaire mettant en lumière la durabilité dans l’industrie de la mode.

Les films de Fashionscapes ont été créés par Livia Firth, épouse de l’acteur Colin Firth, et cofondatrice et directrice créative de la société de conseil en communication et durabilité Eco-Age. Une projection du film, que Firth a créé avec le réalisateur Andrew Morgan, a eu lieu en première à New York récemment.

En venant au Botswana, je craignais de trouver le déséquilibre dont j’ai été témoin ailleurs“, a déclaré Firth, qui a présenté le film et qui est également producteur associé. “Quand une seule industrie génère de la richesse et a un pouvoir disproportionné, cela peut être très dangereux“.

Dans le troisième épisode, intitulé “Les diamants du Botswana“, Firth se rend dans ce pays d’Afrique australe pour se rendre compte par elle-même de l’impact de l’extraction des diamants et de la manière dont l’industrie aide les citoyens du pays et la planète. Firth s’entretient avec diverses parties prenantes qui contribuent à l’industrie du diamant et en subissent les conséquences. Notamment le président du Botswana, Mokgweetsi Masisi, le directeur général de Boteti Mining, Naseem Lahri, et une femme camionneur.

Ici, au Botswana, j’ai vu un tableau de ce qui peut se passer lorsque les entreprises opèrent en partenariat avec le gouvernement et la société civile, et lorsque des investissements à long terme sont réalisés en collaboration avec les communautés locales pour s’assurer que les bénéfices sont réellement partagés avec ceux qui sont sur le terrain“, a ajouté Mme. Firth. “Je suis venu ici pour examiner une seule chaîne d’approvisionnement. Je suis revenu du Botswana en me demandant si ce pays représente quelque chose d’encore plus grand – une nouvelle vision pour faire des affaires, et si oui, c’est certainement quelque chose qui doit être protégé avec intégrité et vigilance“.