Le chiffre d’affaires de la société nationale angolaise de négoce de diamants, Sodiam, a progressé de 3,9 % en glissement annuel au deuxième trimestre, le gouvernement ayant enregistré une hausse distincte des prix.

Les prix des diamants de l’Angola ont augmenté depuis la mise en œuvre de la nouvelle politique du pays, plus compétitive, l’an dernier, a déclaré le gouvernement dans un message sur Facebook. Grâce à ce programme, les mineurs peuvent offrir 60% de leur production aux clients de leur choix.

Le produit pour le trimestre terminé le 30 juin provient de la vente de 1,5 million de carats de diamants bruts à 232,8 millions de dollars, à un prix moyen de 155 dollars le carat.

Par rapport au trimestre précédent, les ventes ont diminué de 135,8 millions de dollars, car Catoca, le plus grand producteur angolais, n’a pas vendu sa production d’avril. La production nationale pour le trimestre a diminué de 4,2 % par rapport à la même période l’an dernier. Catoca contribue environ 80% du total.

La production d’avril de Catoca sera commercialisée et se reflétera au cours du prochain trimestre“, a déclaré Jânio Corrêa Víctor, secrétaire d’État à la géologie et aux mines. “Il n’y aura pas d’impact sur les recettes de l’État.